Celestory, créateur de jeu vidéo, candidat 2016 !

Pierre Lacombe et ses acolytes ont fondé Celestory. Ce studio de jeux vidéo d'un nouveau genre crée des jeux mobile à histoire interactive, permettant pour la première fois des expériences ludiques immersives dans lesquelles le joueur fait des choix qui influencent son destin. Découvrez le témoignage de Pierre, suite à sa candidature pour Créa'Vienne 2016 !

Ce concours d'entreprise est une formidable opportunité pour les projets, qu'ils soient en création ou en extension, de s'épanouir dans une région riche en opportunité qu'est la Vienne : l'agriculture bien sûr, mais aussi l'entertainment et la technologie comme c'est le cas pour Celestory, ou avec les opportunités offertes par le Futuroscope par exemple.

Je pense que le concours est intéressant du fait qu'il offre de nombreux prix. Cela met un vrai coup de projecteur sur l'écosystème entrepreneurial du département, qui mérite d'être connu.

Cela devrait être un exemple reproduit dans de nombreux départements : miser sur l'entrepreneuriat et l'innovation est l'occasion de créer un moteur dingue de croissance, et rien de tel qu'un concours pour attirer les entrepreneurs, puisque ces derniers aiment le risque (maîtrisé !).

Ajoutons à cette dynamique la cérémonie finale qui est cette année au Futuroscope, avec une grande réception et même le Cirque du Soleil : du jamais vu ! J'ai découvert le concours au Salon de L'Entrepreneur à Paris et nous sommes très fiers d'en être candidats !

Aviez-vous déjà participé à un concours et qu’est ce qui vous a poussé à participer à Créa'Vienne ?

Oui, nous avons participé au concours d'innovation PREPA de TF1 que nous avons gagné. Nous avions désormais envie de prouver notre intérêt à un territoire, ici la Vienne, puisque notre technologie réduit de 20 fois le coût d'un jeu vidéo narratif, en offrant pour la première fois aux créatifs les outils de la narration interactive...sans savoir coder !

Imaginez des audio guides 3.0 qui vous plongent dans une réalité virtuelle sonore, vous faisant revivre la bataille de Charles Martel ou encore la découverte de Poitiers par César lors de la Guerre des Gaules. Aucun studio de doublage, des acteurs formidables, une région riche en histoire et accessible, c'était une occasion à ne pas manquer.

Que vous a apporté cette candidature ? Est-ce que cela a impulsé une nouvelle dynamique ?

Notre candidature était un défi: proposer une innovation à la fois technologique, un créateur de jeu révolutionnaire, et d'usage, à travers de nouvelles aventures interactives ludiques, historiques, pédagogiques...

Le concours nous a permis de mieux nous préparer à un pitch grand public et en tester l'intérêt. Nous sommes très fiers d'avoir été finalistes et cette dynamique lancée nous a permis dès à présent de viser encore plus loin puisque nous allons présenter Celestory et notre premier jeu Jules Verne's Secret Journey lors du salon E3 des jeux vidéo de Los Angeles en juin 2016 !

Nous avons enfin pu rencontrer les autres candidats, mais aussi et surtout les startups incubées du CEI.

Je tiens à remercier particulièrement les équipes, notamment Géraldine Musset, qui nous ont accueilli et suivi tout au long de notre candidature, en nous apportant éclaircissement et conseils tout au long de notre candidature. Quant au réseau, déjà des gens passionnés nous contactent grâce au concours, et de futurs partenariats vont se tisser, c'est certain.

Le plus difficile lors de la candidature est d'essayer de retransmettre son innovation sur simplement des mots. A Celestory, l'aventure se voit, se vit sur mobile, elle se ressent à travers la reconstitution sonore...  c'est bel et bien vous le héros !

Heureusement, nous avons pu faire tester aux jury une reconstitution de la Bataille d'Austerlitz écrite par Gabriel Féraud et interprété notamment par le talentueux Frédéric Courraud. Avoir Napoléon littéralement dans sa poche, c'est toujours un atout !

Quel conseil pourriez-vous donner à un potentiel candidat avant de se lancer ?

Avant de se lancer dans l'entrepreneuriat, il faut 2 choses: la maîtrise de la chaîne de valeur, c'est à dire ne pas juste avoir une idée, mais maîtriser son exécution, même s'il s'agit d'une version très basique, et la seconde, dire adieu au parachute et sauter de l'avion ! C'est un vrai saut de foi pour vous et tous les autres qui vous suivent !

Pour les candidats au concours Créa'Vienne, je conseillerai de prendre le temps de découvrir le département, son écosystème de startups et de réfléchir déjà aux partenariats que vous allez mettre en place. Vous participez au concours certes, mais on sait, entre vous et moi, que vous viendrez quand même. Après tout, vous êtes entrepreneur : rien ne peut vous arrêter !

Affiche Jules Verne's Secret Journey