Témoignage de Jean-François Kleinfinger, Président de NextAlim, lauréat 2015

Jean-François Kleinfinger et son équipe lors de la cérémonie de remise des prix Créa'Vienne 2015

Jean-François Kleinfinger est le Président de NextAlim. Son entreprise est lauréate du Concours Créa'Vienne 2015 et près d'un an après avoir remporté le prix Création, il nous livre son témoignage.

Que pensez-vous du Concours ?

Créa'Vienne est un outil intelligent, tant du point de vue du territoire que des entrepreneurs.

Originaire de Paris, et envisageant de nous installer dans la région, Créa'Vienne a attiré notre attention sur la pépinière du CEI. En échangeant avec les différents interlocuteurs qui l'animent, nous avons pu juger de la qualité des services qui y étaient proposés. D'ici à s'y installer il n'y avait qu'un pas que nous avons franchi sans hésitation. Depuis, nous n'avons qu'à nous féliciter de cette décision.

Que vous a apporté votre participation au concours ?

L'équipe du CEI nous a fait gagner un temps précieux par ses conseils et sa capacité à nous mettre en relation avec les bons interlocuteurs sur le territoire, que ce soit au niveau des instances administratives, des prestataires dont nous avions besoin ou des financiers potentiels. Cela fait toute la différence quand on démarre, d'autant que le fait d'être hébergé au CEI donne un certain crédit au projet, qui est bienvenu ... surtout quand on élève des mouches !

La phase de formalisation du projet pour le concours est un peu aride, mais constitue un exercice intéressant pour l'entrepreneur. Si on peut regretter de devoir répondre sur un schéma différent à chaque concours, cela demande de porter un autre regard sur son bien-aimé business plan.

Quel souvenir marquant conservez-vous, 10 mois après avoir remporté le prix Création ?

L'annonce de notre nomination, et surtout du résultat, a été un grand moment pour toute l'équipe, consacrant des mois de travail par une reconnaissance des acteurs économiques jury du concours. Cela a boosté encore plus notre détermination. Et la visibilité importante acquise grâce au prix porte encore ses fruits. Non seulement elle nous a permis de rentrer en contact avec de nombreux interlocuteurs intéressants pour le projet, mais surtout, elle a modifié leur regard a priori : nous n'étions plus des babas cool qui avions fumé de l'insecte mais des entrepreneurs qui portaient un projet industriel.

Merci Créa'Vienne !