# Nominé Reprise 2014 : Guillaume Rat, Miroiterie Grassin Vitrage

« Fédérer ses équipes et les conduire vers des objectifs ambitieux, sans perdre de vue la nécessité d'évoluer dans un environnement apaisé et humain »

Histoire

Grassin Décors est né en 1909 à Poitiers, où André Grassin reprend et développe une petite entreprise de fabrication de peinture et de vente de produits chimiques pour peintres. En 1927, il y ajoute la miroiterie qui existe toujours.

En 2013, le groupe a souhaité se recentrer sur son activité première de distribution de peintures et de revêtements de sol et de mur et cherche pour son département miroiterie un avenir autonome, toujours ancré dans la région de Poitiers.

J'ai ainsi repris l’activité de miroiterie du groupe Grassin Décors à Poitiers par rachat du fond de commerce et du matériel. La miroiterie - négoce, coupe et façonnage du verre plat - a une nombreuse clientèle de particuliers mais réalise son activité principalement avec les menuisiers du département.

L'activité

Logo Grassin Vitrage Dans un atelier de 900 m2, une équipe de miroitiers expérimentés travaille tous types de vitrages grâce à des équipements modernes et performants. Grassin Vitrage est apte à répondre à toute demande de travaux verriers : découpe, façonnage, perçage, création d'équipements par collage UV, montage de vitrages isolants dans les meilleurs délais.

Le verre, matière noble, n'est plus un simple moyen d'éclairage. Aujourd'hui, grâce à la créativité et à l'innovation des manufacturiers, il a su trouver de nombreux et divers domaines d'application s'adressant à un large public : la décoration intérieure, l'isolation thermique et acoustique, la sécurité des biens (vitrages blindés) et des personnes (garde-corps), les éléments de structures (marches, planchers, …) et le développement durable avec notamment la nouvelle réglementation thermique (RT 2012) qui prévoit d'optimiser les apports solaire en imposant des surfaces vitrées au minimum équivalentes à 1/6 de la surface habitable.

Enfin, le verre est un produit facilement recyclable et pour lequel la filière de recyclage est déjà éprouvée (à titre d'exemple, Saint-Gobain annonce utiliser près de 30% de recycla dans la fabrication de ses verres plats)

Le porteur du projet

Après 20 années d'expérience dans l'univers du bâtiment où j'ai successivement été conducteur de travaux, maître d’œuvre / maître d'ouvrage et enfin industriel fabricant des produits pour le bâtiment, mon objectif est aujourd'hui de tirer le meilleur profit de ces expériences dans une structure française de taille humaine.

Ma dernière expérience professionnelle a été de redresser Monarflex, une entreprise industrielle produisant des membranes en polyéthylène armées pour le bâtiment. Cette entreprise avait été délocalisée du Danemark vers la Slovaquie en 2006 pour des raisons purement financières de profit à court terme et se trouvait dans une situation critique en 2009 lorsque j'ai pris mes fonctions de directeur général. En s'appuyant sur les collaborateurs locaux et en réussissant à les fédérer sur des objectifs réalistes, nous avons réussi à redresser la barre et à la transformer en une entreprise purement slovaque, rentable et dynamique.

De retour en France depuis 1 an, je souhaite dorénavant pouvoir manager ma propre entreprise sans être soumis aux diktats toujours très "court-termistes" qui sont propres aux entreprises dont les actionnaires sont des acteurs financiers et qui passent de LBO en LBO.

A l'origine, étant natif de Poitiers, c'est le positionnement géographique de l'entreprise qui m'a attiré car je n'avais alors pas de connaissance approfondie des métiers du verre plat. Il s'est néanmoins très vite avéré que cette activité correspondait très bien avec mes objectifs de recherche d'entreprise et était très proche de mes compétences.

Ensuite, son positionnement métier par rapport à la concurrence et les opportunités de développement que j'y ai trouvées ont renforcé ma motivation.

Je manage des équipes depuis plus de 15 années et ma dernière expérience m'a permis d'avoir la responsabilité complète d'une centaine de collaborateurs.

Le parcours de création ou de reprise est semé d’embûches que l'on ne peut imaginer. Il me semble important d'être préparé à celles-ci et d'être bien entouré pour être épaulé lors de ces déceptions inéluctables !

Je participe au Concours Créa'Vienne pour trois raisons : obtenir une subvention permettant d'envisager plus sereinement les premiers obstacles, maîtriser mon projet et, last but not least, faire connaissance avec le réseau économique local.