# Nominé Reprise 2014 : Jean-Pierre Caume, CEForage

« Atypique et rentable, notre entreprise a su affronter un marché où personne ne l'attendait.»

J'ai toujours eu le goût d'entreprendre.

Le sport - pratique du rugby pendant 10 années de compétition vraiment sérieuse - m'a appris à focaliser mon attention sur un objectif, il m'a donné le goût de l'effort et le sens de l'abnégation.
Outre la maturité due à mon âge, j'ai déjà démontré par le passé ma capacité à gérer et développer des centres de profit en qualité de salarié. J'ai dirigé des entreprises dont aucune n'a failli.

A l'occasion de ma dernière expérience entrepreneuriale en qualité de dirigeant coopératif, j'ai démontré cette fois ma capacité à reprendre une entreprise en cessation de paiement, à la redresser, à payer le liquidateur, à maintenir des emplois, à développer le chiffre d'affaires et à la faire certifier.

Cette expérience m'a définitivement convaincu : il me fallait franchir totalement le pas et prendre le risque pour mon propre compte. Le potentiel international et/ou la présence internationale de l'entreprise serait un énorme plus. Après une année de recherche, j'ai arrêté mon choix sur CEF car cette entreprise existait sur une niche très concrète, relativement technologique et qu'elle disposait de nombreux atouts à développer.

CEForage Je participe au Concours Créa'Vienne avec une volonté de réseautage et l'envie de convaincre sur le projet de CEForage.

Conceptrice d'une gamme de foreuses d'eau particulièrement bien adaptée aux conditions d'exploitation difficiles, l'activité principale de CEF repose sur la vente de matériel de forage d'eau : foreuses neuves et occasions, pompes à boue réhabilitées, compresseur, outils de forage (tricônes, taillant, marteaux...).

Au fil du temps, CEF a su également se constituer un important fonds documentaire de qualité qui la rend indispensable et qui lui ouvre la porte des grands comptes. L'entreprise détient également un autre produit qu'elle fait fabriquer en Poitou-Charentes et qu'elle assemble elle-même; les soupapes de sûreté pour l'exploitation pétrolière (soupapes dites à clou) représentent aujourd'hui près du quart de son chiffre d'affaires.