# Nominé Reprise 2014 : Grégory Sevie, Le Père Bafien

« Un savoir-faire artisanal de tradition. Une structure humaine et matérielle de qualité. Une prospection et un développement commercial fulgurants. »

Affinage de fromages de chèvre (dont Chabichou du Poitou AOP) destinés aux grossistes nationaux, aux crémeries, restaurants, traiteurs, GMS ... Toute notre production est salée manuellement au Sel de l'île de Ré, affinée à Neuville de Poitou et conditionnée manuellement.

L'art de l'affinage que nous maîtrisons traditionnellement et que nous sommes les derniers à pratiquer dans la Région nous permet d'avoir une qualité inégalée qui nous différencie par l'excellence autant de notre Chabichou du Poitou en AOP que nos fromages singuliers que sont nos Dômes, Ovales, Pavés et autres Cabris.

Consulter le site de la SARL Le Père Bafien J'ai repris la SARL Le Père Bafien en avril 2013 suite au décès de son fondateur après une longue maladie en aout 2012, alors que l'entreprise devait fermer faute de repreneur.

Le savoir-faire traditionnel allié à la qualité reconnue de nos fromages ont fait que j'ai souhaité ne pas laisser s'éteindre une certaine forme de patrimoine régional ; j'ai créé de nouveaux emplois afin de pouvoir perpétuer la connaissance et d'augmenter la fabrication pour suivre le développement commercial que je mets en place depuis 1 an. L'objectif est de s'étendre au-delà de notre région dans un premier temps puis au delà de nos frontières à courtes échéances.

Il s'est très vite avéré que la qualité de nos fromages de chèvre faisait l'unanimité auprès des particuliers comme des professionnels. Notre art nous permet de viser une clientèle professionnelle exigeante en nous démarquant des produits "industriels" tant en qualité qu'en prix. La cible prioritaire étant les transmetteurs de valeurs du goût que représente les crémiers, traiteur, restaurants et grossistes spécialisés. Non seulement nous avons un fort développement commercial mais nous transmettons notre savoir en recrutant et en formant afin de conserver notre patrimoine culturel et de le faire découvrir.

En tant que repreneur, il faut bien se connaître pour définir le rôle que nous allons avoir à jouer. L'analyse d'un marché et de sa distribution doit permettre de connaître la plus-value qu'on peut apporter à la société. Les forces vives de l'entreprise doivent être connues et répertoriées afin de composer entre l’existant et l'évolution que nous sommes en mesure d’espérer pour pérenniser et développer. Le chef d'entreprise doit combler ses lacunes en s'entourant de compétences et en manageant au mieux les hommes et leur savoir. Sans oublié de posséder de vraies connaissances en gestion primordiales à la survie de toute entreprise quelque soit sa dimension.

J'ai souhaité participer à Créa'Vienne pour bénéficier de la communication et ainsi mettre en avant le Père Bafien dans le département. Un prix en numéraire permettrait également de financer des outils de communication.